Rémi Bouhaniche est un studio de création d’intérieurs, de produits, de mobiliers et de scénographies qui propose des prestations sur mesure à ses partenaires, galeristes, éditeurs, particuliers, entreprises et instituts. +

Le savoir faire du studio s’appuie sur un réseau d’industries et d’artisans locaux et internationaux, d’architectes et de designers ayant une expertise fine et de haute qualité. C’est aussi dans la prise en charge globale des projets, de l’analyse de l’outil en passant par la définition du concept jusqu’à la réalisation du projet et au contrôle qualité, que nous collaborons avec des entreprises et instituts de dimension internationale. Le studio privilégie la qualité du projet dans sa forme et son contenu mais aussi dans ses rapports humains pour répondre de façon précise et unique à chaque demande. "Ma démarche créative se définit par la recherche d'une simplicité sensible. Elle se caractérise par la mise en dialogue des savoir-faire humains et des cultures dans toutes leurs différences. Riche d'une expérience internationale partagée entre Inde et France, chacun de mes projets explore les notions d’accumulation, d’élégance et de narration. Ainsi, la vision que je partage met en avant un présent complexe sous lequel émerge une pensée nouvelle et intemporelle." -
Télécharger le profil complet

Rémi Bouhaniche est un studio de création d’intérieurs, de produits, de mobiliers et de scénographies qui propose des prestations sur mesure à ses partenaires, galeristes, éditeurs, particuliers, entreprises et instituts.
Le savoir faire du studio s’appuie sur un réseau d’industries et d’artisans locaux et internationaux, d’architectes et de designers ayant une expertise fine et de haute qualité. C’est aussi dans la prise en charge globale des projets, de l’analyse de l’outil en passant par la définition du concept jusqu’à la réalisation du projet et au contrôle qualité, que nous collaborons avec des entreprises et instituts de dimension internationale. Le studio privilégie la qualité du projet dans sa forme et son contenu mais aussi dans ses rapports humains pour répondre de façon précise et unique à chaque demande. "Ma démarche créative se définit par la recherche d'une simplicité sensible. Elle se caractérise par la mise en dialogue des savoir-faire humains et des cultures dans toutes leurs différences. Riche d'une expérience internationale partagée entre Inde et France, chacun de mes projets explore les notions d’accumulation, d’élégance et de narration. Ainsi, la vision que je partage met en avant un présent complexe sous lequel émerge une pensée nouvelle et intemporelle."
Télécharger le profil complet
  • PADS SEIKO France En collaboration avec SEIKO France nous signons les nouveaux présentoirs de montres PULSAR et Kenneth Cole en France. Depuis maintenant un an et demi nous étudions la conception de présentoirs innovants permettant d’améliorer les conditions de vente tout en renforçant l’identité visuelle du groupe SEIKO et des marques s’y rattachant.
    Afin de s’éloigner du modèle éphémère et massif voir disgracieux des présentoirs de magasins actuels nous avons tenu à avoir une approche qualitative et exclusive de ces mobiliers. Cette exigence s’exprime dans le choix des matières, des assemblages, des lumières, des laques et des agencements de couleurs. Par cette méthode de travail nous avons tenu à développer des pièces de mobiliers d’intérieurs, élégantes, raffinées et légères.

    Les PADS se décomposent en 4 parties amovibles qui s’assemblent par empilement. La base métallique que nous avons nommé “écrin” constitue la « peau » de ces mobiliers, elle est le lien entre tous les organes des présentoirs. Les “blocs stockage” en bois laqué se vissent en porte-à-faux dans les écrins prenant en sandwich le “bloc verre” trempé extra clair de 8MM. Les étagères lumineuses que nous avons nommé “PADS” proposent un éclairage zénithal uniforme des montres. Ces PADS sont étudiés comme des luminaires d’intérieurs dont les logos découpés au laser sont rétro éclairés par l’intérieur créant une apparition discrète et efficace de la marque.

    Au travers de ce travail, nous proposons un nouveau modèle économique et esthétique durable, personnalisable, flexible, contemporain, permettant de redéfinir un univers de marque fort, très qualitatif, tout en proposant une véritable expérience client.

    Image 3D : Simon Naouri
  • Classique PH7394X1 PULSAR La gamme « Instants » célèbre la marque Pulsar dans sa dimension technique et esthétique. Créée sur la base du « Best seller » de la marque, la PXT512X, la collection s’adresse à une femme intemporelle, à la fois contemporaine et classique.
    Les différents modèles accompagnent chaque moment de la journée en s’adaptant au rythme de vie d’une clientèle urbaine. La gamme se divise en trois catégories, Classique cuir, Classique inox, Sport Titan et Premium Cuivre. Bien plus que de simples montres, « Instants » raconte l’histoire d’un savoir faire et symbolise l’évolution de la marque en France.

    Image 3D: Simon Naouri
  • Etirement – Edition 2013 Studio Rémi Bouhaniche Le projet “Etirement” questionne un geste classique de réglage de l’intensité d’une lumière par un système de tirette qui déforme une membrane en lycra. Ainsi, plus le textile est tendu plus l’intensité de l’éclairage augmente.
    L’objet est construit comme un corps composé d’un squelette et d’une double peau occultant pour la partie supérieur et une peau jersey pour le disque lumineux. La mise en volume de la partie basse est possible grâce à l’existence d’un mécanisme caché dans la partie haute. Cet objet questionne la notion de surface dans la production de formes et de gestes

    Télécharger la fiche produit

    Photos : Arnaud Brouet / Zeste Production
  • AMMAMMA Granville Gallery Ammamma signifie « grand-mère » en Malayalam. Plus qu’un simple objet, Ammamma est une parole, un sourire, un regard bienveillant. Il évoque ainsi des moments passés et à venir. Il renvoit aussi à un quotidien qui s’éteind progressivement dans les grandes villes de l’Inde.

    Les Katorie, Chai cup and jugs en Inox sont des ustensiles de cuisine largement utilisés et appréciés en Inde pour leur durabilité et leur coût relativement bas. Aujourd’hui remplacé par des ustensiles en mélamine ou céramique. J’ai choisi chacun de ses objets pour leur pouvoir narratif, la particularité de leur forme et leur fonction. Chacun d’entre eux renvoie à un souvenir, une histoire qui me touche. Ammamma c’est donc cette accumulation d’instants qui superposés et colorés avec recréé un langage, point de départ d’une nouvelle histoire

    Photo: Arnaud Brouet

  • Trophée GL Events « Ce trophée, c’est un échantillon de nos terres, une masse délicatement sculptée et parée. C’est avant tout la fusion de l’élégance et du caractère brut de la matière. C’est aussi le souvenir des fûts de chêne et d’acier, des repas généreux qui accompagnent toujours les meilleurs vins de nos régions ».
    Photos : Zeste Production
  • Objets Brodés ADERA Comment introduire la broderie dans le quotidien au travers d’objets d’usage domestique? Telle est la question que nous nous sommes posés moi-même et Lucie Bourreau lorsque nous émettions l’hypothèse ensemble de travailler sur un projet ambitieux incluant le savoir-faire ancestral de la broderie.

    Ce projet est donc un hommage au temps et à la matière. Le temps de faire, de penser, de regarder, de contempler, d’utiliser. De la terre cuite et des centaines de fils enroulés et brodés créent des supports, couvercles, poignées, des paysages. Ces objets légers se parent de couleurs et de textures. Ils sont les premiers témoins d’une recherche qui a commencé il y a 6 mois en France et en Inde à Calcutta, New Delhi, Paris et Lyon. Nous nous sommes dirigés sur des terrains de recherches inexplorés, le passage de la surface au volume afin de créer des formes techniques parfois souples, parfois rigides. Les formes en terre sont principalement des contenants mais chaque étoffe brodée explore une fonctionnalité et un langage différent. Les couleurs posées en dégradé soulignent les zones de contact entre les matières et les zones de prise en main.

    Mare de bois

    Un paysage de branches est créé par l’accumulation de cordes enroulées de fils de coton marron. La technique évolue du support horizontal à une broderie verticale. La coupelle en terre cuite est alors habitée d’une nature artificielle brodée qui se dresse à l’intérieur, une petite mare de bois à garder près de soi.

    Poignée

    L’objet explore ici la mise en tension d’une surface brodée, appliquée sur un cylindre en terre. L’excroissance une fois en tension sur la céramique devient alors une prise en main idéale et délicate pour appréhender l’objet.

    Tapis

    Deux reliefs brodés en surface permettent d’accueillir dans leur creux un contenant en terre en la stabilisant et lui offrant un support parfaitement adapté à sa forme. La zone de contact est soulignée par une couleur jaune diffusant une lumière légère sur le volume blanc.

    Couvercle

    Notre volonté est ici d’amener la broderie vers la conception d’objets techniques complexes tels que la fabrication d’un couvercle. Ici la succession des couches de cordes et de fils permet d’obtenir une surface rigide sur les bords et souple en son centre. Le cercle s’étire sur l’un des cotés pour créer une prise en main souple. La couleur bleue et le dégradé de gris à une dimension fonctionnelle marquant la zone de prise en main et les lignes de forces.

    Collaborateur : Lucie Bourreau avec le soutient de l’ADERA, Les écoles supérieures d’art de Rhône-Alpes.

    Photos : Zeste Production

  • Bless You Granville Gallery « Je présente ici une forme primitive, massive, une amphore de 40 cm de haut sur 22cm de large créée par l’accumulation de petites statuettes divines en laiton de formes différentes. Plusieurs centaines de petites histoires sont ainsi juxtaposées les unes aux autres. 
    L’ouverture, étroite, étreint le bras de la personne lorsqu’elle y dépose le secret, devenant ainsi une prolongation du corps et de l’âme. J’imagine ainsi que ce contenant est par essence porteur d’un message universel, adressé en forme de prière dont les derniers mots sont, Bless you. »
  • Triomphe …nous avons commencé à dessiner des objets ne présentant pas d’innovations fonctionnelles. Une table et une chaise nous semblaient être le support idéal de notre travail. La table, longue de deux mètres et large de un mètre est construite comme une architecture et se décompose de la manière suivante.

    Deux coques de bois de chêne et wengé moulées et deux traverses liées aux pieds s’assemblent pour créer un ensemble rigide. La partie inférieure en forme concave à la même fonction rigidifiant qu’une voûte. Les deux parties sont moulées sous vide sur deux empruntes en médium. Les traverses en chêne, pièces principales de la table sont subtilement dissimulées dans le pli que forme l’assemblage des deux surfaces.

    Toute la difficulté de cette table réside dans l’étude et la réalisation des détails d’assemblage, lorsque nous décidions par exemple de laisser un vide entre la surface supérieure et inférieure accroissant le défi que nous nous étions fixé, alléger au maximum la forme tout en restant sur le format d’une table de salle à manger. Cette espace fait apparaître chaque partie qui construit l’objet comme si la table avait pris le parti de dévoiler l’intégralité de sa structure, tandis que les pieds finement taillés surélèvent d’autant plus le plateau moulé.

    La chaise, quant à elle, inverse le processus en affirmant la surface comme élément indépendant de la structure. Simplement posée dessus elle offre une large assise pour un confort optimum. Néanmoins l’objet cultive toujours le même paradoxe, massivité et légèreté.

    En utilisant des bois précieux tel que le chêne, le wingé, les objets que nous avons développé ensemble véhiculent une image traditionnelle forte teinté d’innovation autant à l’échelle du détail que de l’enveloppe globale. C’est aussi au travers de la technique de Jérôme Vigné que notre créativité à pû pleinement s’exprimer, sans limite. Ce projet, source de dialogue permanent entre le dessin, la matière et l’artisan nous a permis ainsi d’entrevoir les possibilités d’application du design dans le domaine de l’artisanat d’art.

    Collaborateur : Amaury Poudray

    Photos : Loic Benoit

  • PAPA Julio Objet Design Sous une apparente simplicité, la collection PAPA cache un véritable savoir-faire détenu par la Brosserie JULIO à Nantes. En effet l’entreprise a su développer, depuis 3 générations une technique et une qualité de mise en œuvre haut de gamme qui leur a permis détendre leur production vers une clientèle très spécifique.

    S’est en s’appuyant sur cette dimension technique et historique que nous avons su développer la collection PAPA, à la suite d’un appel de l’entreprise désirant élargir leur gamme de produits. De cette collaboration sont nés une boite et un tabouret, objets détournant l’usage traditionnel des fibres. La série se décompose en différentes catégories, fibres synthétiques ou naturelles sur support en bois de hêtre.

    Collaborateur : Amaury Poudray

    Photos : Loic Benoit

  • Segment Editeur Petite Friture Segment parle de l’évidence d’une technique, d’une matière et d’une forme. Une tranche naît de la division d’un segment au 1/5eme de sa longueur. Le traitement brillant de la découpe dévoile le coeur de l’objet, et avec lui, la sensibilité d’un bloc.
    Collaborateur : Amaury Poudray
  • Bastille L'Edito Le concept de ce banc se résume en une accumulation de lamelles de bois plus ou moins resserrées qui créent de la fonctionnalité. Sans clou ni vis, ce banc doit sa stature à un ingénieux système d’emboitement.
    Collaborateur : Amaury Poudray
  • Prelude The Gallery Le rotin est une matière naturelle qui possède la particularité d’être relativement flexible. En travaillant sur le tressage et en veillant à modérer sa tension, l’objet devient ainsi malléable. Nous considérons alors des surfaces de rotins à géomét­rie variable contraintes dans des structures métalliques démontables.

    Livré à plat, il convient d’arroser son tapis comme une plante pour lui conférer une souplesse extrême, avant de le placer dans l’armature. Ces Étoffes de rotin se déclinent en support, étagère et contenants pour habiller nos tables, nos sols et nos murs. Le rotin a été tressé par les vanniers de l’ESAT Gallieni à Villeurbanne, France. L’Institut offre depuis 1911 l’opportunité à des artisans déficient visuel de travailler et leur permettant ainsi de supporter leur autonomie et leur intégration sociale. La collection Prelude est composée de 7 pièces produites par The gallery, Bruxelles, en édition limitée de 20 exemplaire chacune.

    Collaborateur : Amaury Poudray

  • Lisière Granville Gallery Lisiere est un miroir de table édité à 50 exemplaires par la Granville Gallery. Témoignant de la technique artisanale de l’acier poli miroir, il n’est conçu que d’une seule et même tôle de 20x30cm, pliée soit dans le sens de la longueur, soit dans le sens de la largeur, ce qui créé deux modèles différents

    L’intérieur de l’objet est laqué rouge brillant, son extérieur est poli miroir et chacun d’eux est signé par une gravure laser. Véritable objet de luxe qui vous aidera à structurer votre bureau ou parer votre table dressée.

    Collaborateur : Amaury Poudray

  • Bibliothèque Gérard Pelisson Institut Paul Bocuse Concevoir une bibliothèque dédiée à l’étude, à la réflexion et à la lecture, composée d’une part d’un espace de travail et d’autre part d’un lieu de détente personnelle, telle a été la demande du directeur de l’Institut Paul Bocuse, Hervé Fleury.

    Ayant pour objectif de repositionner l’espace de la bibliothèque au centre de l’école et de ses intérêts nous avons souhaité créer un lieu d’exception et d’inspiration pour les étudiants. La bibliothèque Gérard Pélisson reflète les valeurs de l’Institut Paul Bocuse tout en soulignant l’excellence des savoir-faire du bassin Rhône-Alpin.

    Au travers de ce projet nous avons tenu à développer un langage constructif simple, respectueux des savoir-faire tout en proposant un système rationnel de fabrication et de montage du mobilier à la fois dans l’atelier et sur le site. Afin d’atteindre ce niveau d’exigence, nous avons mis en dialogue le bois et le métal estompant ainsi la frontière entre l’artisanat et l’industrie.

    Le module rayonnage est constitué de panneaux agglomérés plaqués chêne, finition vernis mat. Tous ces panneaux ont été débités, alaisés, usinés, moulurés, poncés et vernis en série. Pour assembler chaque module rayonnage, 5 éléments métalliques servent de jonction (une platine haute, une platine basse, une étagère amovible, une étagère fixe). Cette conception nous permet d’adapter la largeur du module rayonnage à l’espace désiré. Une plaque profilée et suspendue sert de présentoir pour les magazines.

    Cet ensemble de 6 modules constitue un système de rayonnage extensible dans l’espace, permettant ainsi d’habiller les murs ou de monter une cloison. Cette deuxième option devient une véritable composante architecturale du lieu. Mise en tension entre le sol et le plafond, la cloison séparant le lounge de l’espace d’étude devient un mur soulageant les efforts verticaux du plafond. Les champs des panneaux de bois sont finis par une alaise en chêne massif arrondie par une moulure « goute de suif », assurant plus de durabilité et soulignant le caractère haut de gamme de la structure.

    Les tables de 4 et de 6 sont structurées elles aussi par des plans de bois plaqués chêne, ce qui LIMITE l’usure et l’arrachement des chants. La structure porteuse de la table de 4 est vissée dans un sol béton pour plus de mobilité des usagers attablés. Afin d’alléger visuellement les plateaux et de permettre un espace de rangement, nous les avons dédoublés en 2 plans superposés rigidifiés par des traverses verticales. Ces dernières sont laquées jaune afin d’affirmer la construction.

    Au centre des tables, des boîtes encastrées laquées à l’intérieur en jaune contiennent les prises électriques. Refermées par des couvercles coulissants de 5mm d’épaisseur en chêne massif et fraisés d’une entaille ronde pour la prise en main, ces contenants deviennent curiosités faisant référence aux encriers d’écoliers. On y ajoute des clapets en bois de chêne massif, montés sur des axes permettant de faire passer les câbles des ordinateurs discrètement à l’intérieur des caissons.

    A la fois sensible, rationnelle et architecturale, cette bibliothèque évolutive comptant actuellement 2500 ouvrages et pouvant en recevoir jusqu’à 3500 répond aux problématiques de fonctionnement et de gestion d’un espace de collectivité au sein de cette prestigieuse École de Management, Hôtellerie, Restauration et Arts Culinaires.

    Le soin apporté au détail de construction, de couleurs, de matières, la volonté d’articuler dans un même lieu les savoir faire de l’ébénisterie et de la métallerie de précision font de cet espace une vitrine témoignant de l’intelligence, de l’excellence et de l’abnégation de nos artisans et industries.

  • L’AGORA Village Des Créateurs L’Agora désigne le lieu de rassemblement, le marché de la cité. Telle est l’identité que nous voulons donner au projet. Un espace intelligent, évolutif, ouvert, de vie et de synergies créatives. L’Agora du Village Des Créateurs est une place de rencontre et d’échanges en mouvement perpetuel.

    Ce lieu est un théâtre mettant en scène les créateurs et leurs idées dans un écrin lumineux.

    Nous avons pensé à un élément architectural fort, une double toiture. Celle-ci est composée d’une première surface fonctionnelle noire mat, équipée de 10 rails, dans lesquels viennent se glisser des luminaires et accessoires de présentation suspendus. Légèrement plus bas, une deuxième toiture en pente, aérienne et immatérielle est dessinée par des luminaires linéaires. Cette charpente ‘lumiere’ peut baisser en intensité pour créer un éclairage uniforne et doux. Des spots fixés sur les rails au plafond permettent d’éclairer de façon plus précise et dynamique. Un mur miroir au fond de la boutique, donne par son reflet l’illusion d’une maison dessinée par la lumière. C’est la première maison d’un Village Des Créateurs émergent.

    Pour l’atmosphère generale nous nous sommes inspirés des musées, galeries et friches dont l’espace est laissé en retrait pour mettre en valeur les oeuvres et donner un maximum de liberté à l’expression des créateurs. Nous avons donc conservé les murs blancs pour obtenir un écrin neutre. Le sol est considéré comme une plateforme, un quai, un espace libre et extensible sur lequel viennent s’agencer des volumes “intelligents”. De simples cubes en bois d’épicéa, créent un paysage polyvalent et poétique qui nous rappelle le commerce fluviale. Suivant leur disposition, ces éléments de scénographie de même dimension (44 cm de coté), permettent d’imaginer une multitude de scénarios. Leur présence renforce l’idée d’un lieu dynamique dans lequel les flux de vêtements et produits peuvent être ré-agencés et l’espace renouvelé périodiquement. Des panneaux de bois de dimension double ou triple de celle du cube (88 ou 132 cm), stockés au fond de la boutique sont posés sur des trétaux pour pouvoir transformer le lieu en un “thinktank” créatif.

    Pour renforcer la perméabilité de l’architecture, nous avons décidé d’enlever tous les éléments “superflus” de la façade. Ainsi les vitrines apparaissent comme de grands cadres noir, mettant en valeur la richesse d’une composition changeante, lumineuse, chaleureuse, ouverte et accueillante.

    Depuis la rue, nous voyons au travers de ces grandes ouvertures le logo du Village Des Créateurs dessiné par des traits de lumière. Pour renforcer la visibilité du lieu, le principe de logo peut être repris au niveau de la façade sur une plus petite échelle.

    Mouvante, l’Agora se transforme, évolue en valorisant son contenu. Cette maison lumière s’inscrit autant dans l’héritage culturel que dans le présent et l’avenir de la ville de Lyon.

    Projet crée en collaboration avec Jérôme Michel, Architecte
  • Experience Store, Mumbai Magppie
  • Le Petit Carré Institut Paul Bocuse When I was asked to work on Signage of the kitchen garden meant for the students of Institut Paul Bocuse for a pedagogical project sponsored by the “Fondation Louis Bonduelle”, I immediately thought of a simple and playful composed of solid colours, graphics and geometric shapes.
    The signage is divided into four parts: 3 main panelsintroducing each category of plant cultivated in the garden; Plant Identification Tags made of 2mm metal sheets for each plant; a Map introducing the project and directional panels outside and inside the site. Each category is given a specific colour eg: Dark Brown for Vegetables, Green for the small fruit trees and Purple for aromatic plants. In order to bring all the categories under the same aesthetic language, I worked with only metal and wood. In this way, a collection of visuals and objects were designed to help the kids learn about the plants and to revitalize the green area in the heart of The Institut Paul Bocuse’s castle.
  • La Passerelle Institut Paul Bocuse The bridge that links the castle with the pedagogique building is arranged like an exhibition space honouring the founders of  The Institut Paul Bocuse- Paul Bocuse and Gérard Pélisson
    The bridge that links the castle with the pedagogique building is arranged like an exhibition space honouring the founders of  The Institut Paul Bocuse- Paul Bocuse and Gérard Pélisson

08.10.2014 – Création d’un outil de restauration de table

Dans le cadre de l’appel d’offre « Laboratoire d’un art de vivre emblématique en Rhône Alpes » et de la Valorisation des savoir-faire, créativité, co-conception pour une consommation novatrice, le studio à conçu une planche de repas pour un nouveau concept de restauration à ouvrir prochainement à Lyon. Cet objet met en avant les entreprises françaises au travers un design élégant et léger. En collaboration avec la Cité du Design, le Club Chic, le collectif Designer + et l’agence Peps Ergonomie

08.10.2014 – Collection de mobiliers « Elements » à la Maison de la Vigne et du Vin d’Apremont, Savoie

Dans le cadre des Pactes Scolaires financés par le Conseil Général de Savoie je conçois une collection de mobiliers questionnant le contraste entre la minéralité et l’immatérialité du vin, le solide et le liquide. Au travers d’une exposition à la Maison de la Vigne et du Vin située à Apremont, je mettrai en dialogue deux matières qui s’opposent visuellement et physiquement : le granite et le verre. En mettant en scène l’opacité de la pierre et la transparence colorée du verre je proposerai une réflexion autour du métier de vigneron, un savoir-faire situé entre rugosité des éléments, finesse des saveurs, élégance et sincérité des matières. Ces pièces construites à partir de semi-produits poseront la problématique de la production des objets à notre époque.

15.12.2013 – Design de montres pour PULSAR, une marque du groupe SEIKO

La gamme « Instants » célèbre la marque Pulsar dans sa dimension technique et esthétique. Créée sur la base du « Best Seller » de la marque, la PXT512X, la collection s’adresse à une femme intemporelle, à la fois contemporaine et classique. Les différents modèles accompagnent chaque moment de la journée en s’adaptant au rythme de vie d’une clientèle urbaine. La gamme se divise en trois catégories, Classique cuir, Classique inox, Sport Titan et Premium Cuivre. Bien plus que de simples montres, « Instants » raconte l’histoire d’un savoir faire et symbolise l’évolution de la marque en France.

PECHAKUCHA NIGHT, Mercredi 13 Novembre, 19H30

Organisée par la Cité du design en partenariat avec le Mixeur, La PechaKucha se tiendra le mercredi 13 Novembre à partir de 19h30. J’y ferai une rétrospective de mes travaux depuis 2009.

DESIGN TOUR 2013, du 16 Octobre au 28 Novembre 2013

Dans le cadre de l’exposition ‘Homework, une école stéphanoise’, le bout de canapé Rythme 2 est présentée dans une tournée nationale, le Design Tour incluant les villes de Bordeaux du 16 octobre au 20 octobre, Nantes du 23 octobre au 27 octobre, Lyon du 6 novembre au 10 novembre. Reste les villes de Montpellier du 13 novembre au 17 novembre et de Marseille du 22 novembre au 28 novembre 2013.

Homework, une École Stéphanoise / Exposition du 11 octobre 2013 au 11 mai 2014 / Vernissage le 10 octobre 2013

Cette exposition pose un regard sensible sur  la production de ces designers professionnels et montre à travers cette sélection de talents, comment le choix du design comme axe de rebond pour la ville et la création de la Cité du design ont su créer un terreau favorable à l’émergence d’une jeune génération de créateurs.  Formée à Saint-Étienne, celle-ci a souhaité y rester pour vivre et travailler. Commissariat: Eric Jourdan

09.09.2013 – Présentation d’AMMAMMA, exposition LE GUERIDON du 11Septembre au 11 Octobre 2013 à la Granville Gallery. Vernissage le Mercredi 11 Septembre de 18h à 21h.

Ammamma signifie « grand-mère » en Malayalam. Plus qu’un simple objet, Ammamma est une parole, un regard bienveillant. Il évoque ainsi des moments passés et à venir. Il renvoit aussi à un quotidien qui s’éteind progressivement dans les grandes villes de l’Inde. Les Katuri, Chai cup and jugs en Inox sont des ustensiles de cuisine largement utilisés et appréciés en Inde pour leur durabilité et leur coût relativement bas. Aujourd’hui remplacé par des ustensiles en mélamine ou céramique. J’ai choisi chacun de ses objets pour leur pouvoir narratif, la particularité de leur forme et leur fonction. Chacun d’entre eux renvoie à un souvenir, une histoire qui me touche. Ammamma c’est donc cette accumulation d’instants qui superposés et colorés avec recréé un langage, point de départ d’une nouvelle histoire

15.08.2013 – Développement d’une nouvelle collection de mobiliers « Rythmes »

Pour le développement de cette ligne édité par une marque de mobilier parisienne, j’ai travaillé sur l’accumulation de feuilles de métal de 3MM. J’ai voulu créer des objets rationnels construit avec sensibilité à partir de 3 plaques de métal ou plus. Les meubles sont rythmés par des silences, des pleins et des vides, des dégradés de couleurs, des lignes et des surfaces et peuvent être personnaliser suivant les préférences colorés de chacun. Les mobiliers Rythmes sont des partitions de couleurs, développant un vocabulaire de formes élémentaires chargé d’élégance et de finesse.

09.08.2013 – Présentation du Guéridon AMMAMMA à la Design Week 2013

-

09.08.2013 – Développement de la Bibliothèque Gérard Pélisson pour l’Institut Paul Bocuse

Développement de la nouvelle Bibliothèque de l’Institut Paul Bocuse. L’espace se structure en deux zones, étude et détente. Le projet s’articule autour d’un principe constructif d’étagère en aggloméré Chêne et plateaux métallique qui permet d’habiller l’ensemble de l’espace. L’espace de la Bibliothèque met en avant les savoirs faire régionaux de l’ébénisterie d’art et celui de la métallerie de précision. Livraison du projet prévu pour fin Septembre 2013

10.03.2013 – JONCTION / Ces Totems montrent trois manières de ré-imaginer un service à thé par l’accumulation et la coloration partielle de tasses, sous-coupes et couvercles en céramique. Ces 3 ‘tableaux’ ouvrent sur une infinité de possibilités pour ré-inventer notre quotidien.

-

06.02.2013 – Présentation à la galerie Joyce, Paris du 12 au 20 Février, des « Objets brodés ».

.

20.01.2013 – Trophées / Trophées dessinés pour l’exposition Place des vins qui se tiendra lors du Salon Sirha à Lyon du 26 au 30 Janvier 2013

-

04.10.2012 – Indian Home Congress / Conférence sur l’innovation en design dans le cadre du séminaire ‘Indian Home Congress’ à New Delhi, Inde

-

Voir la vidéo

15.08.2012 – La passerelle

La passerelle a été structuré comme une scénographie mettant à l’honneur les fondateurs de l’institut Paul Bocuse, Paul Bocuse et Gérard Pélisson. L’espace  raconte les histoires parallèles de ces deux pionniers dans un environnement chaleureux apportant au passage une dimension émotionnelle.

30.07.2013 – Film « Objets brodés »

Le film développé avec Zeste Production pour la vidéo et Delphine LeGallais pour la partie sonore met en avant un vocabulaire de couleurs, de lignes, de volumes, qui se croisent, dansent et se superposent pour former un ensemble cohérent d’objets de table.

Voir la vidéo

16.07.2012 – Croisements

La galerie Roger Tator présente l’exposition Croisements, une mise en scène des histoires individuelles et associées d’Amaury Poudray et de Rémi Bouhaniche au travers de créations personnelles et communes. La scénographie de cette rencontre montre deux parcours créatifs qui parfois se croisent pour s’orienter  dans une direction partagée qu’ils ont nommé USIN-e.

Studio Rémi Bouhaniche, 15 rue Batonnier Jacquier, 69007 Lyon   / +33(0)615190872 / +33(0)427017879 / +91 9818060998 / contact@remibouhaniche.comlinkedin